Sources chaudes à Geysir

Mon voyage en terre de glace et terre de feu : bienvenue en Islande !

J’ai très récemment eu la chance de me rendre en Islande, un pays que je lorgnais depuis 2 ans, depuis que j’ai vu le film The Secret Life of Walter Mitty. La sublime scène où Walter Mitty (Ben Stiller) dévale une route en pente à travers les grandes plaines verdoyantes islandaises. La scène doit se dérouler au printemps ou  en été ; j’y suis allée en hiver.

L’Islande, l’hiver

Comme d’habitude avant de partir en voyage, je me renseigne sur le temps qu’il fait sur place. Jusque-là, rien d’original. Pourtant,  la température moyenne de -1°C annoncée, je n’en ai jamais vu la couleur. Le truc avec l’Islande, c’est que c’est « multi-paysages ». Bords de mer plutôt doux et venteux, grandes plaines enneigées voire verglacées où la température peut atteindre des niveaux négatifs à deux chiffres à cause du vent, tout comme dans les couloirs créés par les montagnes environnantes.

Si vous allez en Islande l’hiver, couvrez-vous donc bien. N’hésitez pas à prendre un équipement que vous utiliseriez pour aller au ski. Je préconise des textiles techniques, un pantalon de ski, un manteau épais et coupe-vent avec capuche, un bonnet, une écharpe et de bons gants épais. Pour les pieds, de bonnes chaussures de randonnées suffisent. Certains touristes bien avisés rajoutent des crampons à leurs chaussures. Je les ai enviés.

Paysages d'Islande

Paysage d'Islande

Pour conduire, les loueurs de voitures proposent tous des 4X4. C’est le minimum pour s’enfoncer dans les terres. Comme je l’explique plus haut, les routes, pour la plupart équivalentes à nos départementales, ne sont pas déneigées l’hiver ou à peine. Pour dire vrai, j’ai croisé des déneigeuses mais elles ne salent pas les routes. Il reste donc de la neige qui finit souvent par verglacer avec les vents forts. Mieux vaut avoir une voiture qui tient la route, donc.

Des sites naturels incroyables, l’Islande sauvage

Quand on va en Islande, il faut aimer la nature. Il n’y a un peu que ça à voir. En seulement 2 / 3 jours, je vous conseille d’aller voir les geysers. Plus particulièrement Strokkur dans le champ géothermique de Geysir, car il s’agit du geyser le plus actif d’Islande. Il entre en éruption toutes les 5 à 10 minutes. En arrivant sur le site, les touristes sont mis à l’aise : « you are here at your own risk ». Dans ce champ géothermique, l’eau peut naturellement atteindre 100°C. De (très) petites cordes délimitent les zones dangereuses et les chemins pour les touristes.

La première éruption du geyser est un peu impressionnante. L’eau expulsée par Strokkur peut atteindre jusqu’à 20 mètres de haut et le bruit de l’expulsion n’a pas manqué de me faire sursauter (plusieurs fois !). Mais le spectacle est…spectaculaire !

Dans le champ de géothermie de Geysir

site-geysir-islande

Sources chaudes, Geysir, Cercle d'Or

Le geyser Strokkur, Cercle d'Or, Islande

Le geyser Strokkur, bulle formée par le gaz, Cercle d'Or, Islande

Le geyser Strokkur, Cercle d'Or, Islande

Le geyser Strokkur, Cercle d'Or, Islande

Site de Geysir, Islande

Sources chaudes à Geysir

A quelques kilomètres de Geysir, se trouve le site de Gullfoss, la « chute d’or ». Il s’agit de deux chutes d’eau qui se rejoignent pour former une immense cascade. Le site est splendide. Le vent s’engouffre dans le couloir du canyon, il fait donc très (très, très) froid en hiver.

Chutes d'eau de Gullfoss

Chutes d'eau de Gullfoss

Même si vous ne savez pas l’écrire et encore moins le prononcer, vous connaissez très probablement ce nom : Eyjafjallajökull. Il s’agit en fait d’un une calotte glaciaire qui couvre le massif volcanique nommé Eyjafjöll. Souvenez-vous, ce dernier est entré en éruption le 20 mars 2010 puis le 14 avril de la même année. Ce qui a eu pour conséquence de foutre un sacré bordel en Europe puisque ce dernier a provoqué la fermeture de nombreux aéroports, en prévention des dégâts que pouvait occasionner le nuage de cendres répandu dans l’atmosphère.

En se baladant en Islande, on peut également voir de grandes étendues plates, formidables paysages lunaires (enneigés l’hiver), de beaux massifs montagneux, des cascades (les glaciers qui fondent ?), des plages de sable noir (volcanique), etc.

Petits cheveux d'Islande

Une rivière au milieu de nulle part, Islande

Bras de rivières en Islande

Cascade en Islande

Vue sur la plage, Islande

Les Reynisdrangar, "rochers des Trolls", vue de la plage de Vik

Océan déchaîné, vu de la plage de Vik

 

Les habitations islandaises, entre charme et préfab

En atterrissant à Keflavik, ma première étape a été de passer par la capitale, Reykjavik. La capitale…oui, oui. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette…capitale…est loin de ressembler à l’image qu’on se fait d’une capitale. Reykjavik, ce n’est pas hyper grand et le gros de l’activité de la ville se résume (en exagérant à peine) à deux rues et une église. Au-delà de l’activité, le style architectural des habitations m’a marqué. A part quelques petites maisons au charme incontestable, peintes en rouge, bleu ou jaune, la plupart des bâtiments d’habitation ressemble à des préfabriqués. Autant vous dire, totalement dénués de charme.

Une charmante petite maison de Reykjavik

Petite maison peinte en rouge, Reykjavik, Islande

Maison rouge de Reykjavik

Charmante maison bleue, Islande

 

En revanche, d’après ce que j’ai pu voir des intérieurs islandais, ce peuple a extrêmement bon goût. Au-delà de la décoration scandinave (hyper tendance, est-il besoin de le préciser ?), les intérieurs sont assez chaleureux. D’après ma propre analyse, les températures glaciales de l’extérieur poussent les islandais à passer leur temps dans leurs habitations, les incitant à prendre soin de leurs intérieurs.

Les Islandais ont un goût prononcé pour la décoration

Les Islandais ont un goût prononcé pour la décoration

Les Islandais ont un goût prononcé pour la décoration

Les Islandais ont un goût prononcé pour la décoration

Les Islandais ont un goût prononcé pour la décoration

N’allez pas en Islande pour bien manger

Enfin, l’Islande n’a pas l’air connu pour sa grande gastronomie. Je pensais voir des menus pleins de saumons fraîchement pêchés, de moutons cuits en sauces, etc. Et bien non. En revanche, vous ne serez pas trop dépaysés : les rues sont pleines de fast-food en tout genre. D’ailleurs, tout touriste qui se respecte devra absolument goûter un Hot-Dog, spécialité du bled.

Publicités

5 réflexions sur “Mon voyage en terre de glace et terre de feu : bienvenue en Islande !

      1. Salut Steph
        Pas mal tes photos, que de souvenirs…
        en résumé,
        chers internautes, je vous invite à découvrir cette île, c’est une porte sur de nouveaux horizons.
        Bess

        J'aime

  1. Salut Steph
    Pas mal tes photos, que de souvenirs, maintenant j’irai bien tenter l’expérience en été …….
    A tous les internautes, je vous invite à découvrir cette île.
    Bless

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s