L'éveil du Taj Mahal

Voyage en Inde : le Rajasthan, l’état des rois

Voilà 2 ans que je suis allée en Inde. Je n’en ai pas parlé avant, pour la simple et bonne raison que La moustache bleue n’existait pas encore à l’époque. Pourtant, jusqu’à présent c’est LE PLUS BEAU voyage que je n’ai jamais fait !

Pour tout dire, j’étais terrifiée à l’idée d’aller en Inde. J’avais surtout peur de voir la pauvreté, la vraie, celle à la slumdog millionaire, avec des gens estropiés dans le « meilleur » des cas ou des gens morts dans la rue, dans le pire. Parce que oui, une semaine avant de décoller pour le pays de Bollywood, j’entendais des gens dans le métro parisien dire que c’était la première fois qu’ils voyaient des gens morts dans les rues. Ils parlaient de l’Inde.

L’Inde, et le Rajasthan en particulier, reste un voyage dépaysant, mais ce n’est QUE du plaisir ! Pas de morts dans les rues, peu de personnes abîmées par la vie. Les Indiens sont pour la plupart pauvres (par rapport aux Français) mais ils semblent heureux. Au moins tout autant que nous.

Tout ça pour dire que le Rajasthan est un état absolument sublime et culturellement riche. J’en ai fait le tour en 15 jours, ce qui est en vérité un peu juste.

Le Rajasthan, l’enivrant pays des rois

Dans un film que j’aime beaucoup (Indian Palace, pour ne pas le nommer), l’un des personnages principaux décrit l’Inde à la perfection :

Citation du film Indian Palace

En marchant dans les rues des grandes villes indiennes, j’ai plusieurs fois failli partir à la renverse, étourdie par ce fameux tourbillon. Bon il y avait bien profusion de sons et de couleurs mais dans mon tourbillon il y avait aussi de la poussière ! Les rues indiennes ne sont pas propres, elles sont déconstruites, bordéliques. On y trouve des gens, des animaux, des trous, des amas d’ordures, bref le mot d’ordre c’est « ATTENTION » !

Dans les rues indiennes :

Dans les rues en Inde

Jodhpur, la magnifique ville bleue

Déchets dans les rues indiennes Dans les rues indiennes

L’Inde religieuse

L’Inde est le berceau de l’hindouisme mais accueille également d’autres branches de cette religion et bien d’autres croyances. Contrairement à mon voyage à Bali, pays également hindouiste, l’Inde m’a fait découvrir des merveilles de monuments religieux. Les temples sont des œuvres d’art à eux-seuls. Des blocs de sculptures, de la dentelle de pierre, de marbre ou je ne sais encore de quel matériaux. Il est possible d’y entrer pour les admirer de l’intérieur.

J’ignore  si c’est la philosophie de l’hindouisme qui l’impose tacitement mais dans les temples indiens, on se sent rapidement apaisé. Peut-être est-ce aussi lié au contraste entre l’effervescence de l’extérieur et le calme spirituel à l’intérieur.

En revanche, cela a beau faire partie intégrante de la culture indienne et hindouiste, la question des femmes reste encore incompréhensible pour moi. Les femmes ont tout à fait le droit de se rendre dans les temples hindous, sauf si elles ont leurs règles. Et oui, selon la culture indienne, cette période les rendraient impures. Mouais.

Temple au cobra, après Jaisalmer

Dans les temples en Inde

Magnifique temples indiens

En dehors des temples, la religion fait partie intégrante de la vie des indiens. Dans les rues, l’entrée des maisons arbore souvent une peinture de Ganesh, le dieu éléphant. Dieu probablement le plus vénéré d’Inde, il est celui qui supprime les obstacles, le dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence.

Peintures de Ganesh en Inde

 

Et bien sûr, les forts ou les palais regorgent également de figures religieuses, sous forme de statues, gravures ou peintures :

Statues religieuses en Inde

L’inde artisanale

Bijoux, imprimerie de tissus, marqueterie, travail des pierres semi-précieuses, peintures minutieuses, les indiens sont de grands artisans ! A chaque région sa spécialité.

Imprimerie sur tissu en Inde

entrée-fort-jaisalmer

Fabrique de tissage de tapis en Inde

Ecole de peinture miniature en Inde

Atelier de fabrication de marbre

L’Inde et les animaux

Quand on déambule dans les rues indiennes, que ce soit à pieds ou en touk-touk, on tombe souvent nez-à-nez avec des animaux. S’il y a des chiens errants (dont il ne faut pas s’approcher, ils ont potentiellement la rage selon notre guide) il y a surtout des animaux un peu plus originaux.

En pleine ville, il est tout à fait possible de tomber sur une vache qui erre parmi les voitures ou les piétons. J’en ai même vu en plein milieu d’une autoroute, obligeant les véhicules (dont notre bus) à piler pour éviter de l’écraser. La vache étant un animal sacré en Inde, les indiens en font réellement une priorité. Mais ce n’est pas tout, en pleine ville, j’ai également croisé des éléphants. Ils sont magnifiques, ornés de peintures aux couleurs chatoyantes. Bon, ils sont là pour les touristes, ils ne se baladent pas seuls comme les vaches, mais c’est toujours amusant de rouler en touk-touk et de se faire doubler par un éléphant ! Enfin, dans le désert du Thar, à l’ouest du Rajasthan, j’ai pu apercevoir des dromadaires.

Dromadaires en Inde

Dromadaires en Inde

Éléphants en Inde

Les plus beaux monuments au Rajasthan

J’ai bien sûr pu visiter de sublimes bâtiments et monuments. Le Palais des Vents (mon dieu que ce nom est poétique !) à Jaipur (la capitale du Rajasthan) est à couper le souffle. Il se nomme Hawa Mahal, en indien. Bâti au XVIIIe siècle, il s’agit en fait d’une imposture ! Sous ses airs de bâtiment énorme, il s’agit en fait d’une façade à presque 1 000 balcons qui permettait aux femmes du harem de voir à l’extérieur sans être vues. Pourquoi un tel nom ? Car le vent y circule pour rafraîchir le bâtiment qui s’élève juste derrière la façade.

En parcourant les villes du Rajasthan, j’ai également visité de sublimes palais dont vous pourrez voir quelques photos ci-dessous.

Mais ce qui restera à jamais ancré dans ma mémoire, c’est sans surprise le Taj Mahal. Bon, d’accord, je triche un peu, ce monument n’est pas exactement au Rajasthan mais dans l’État de l’Uttar Pradesh, juste à l’Est, dans la ville d’Agra.
« Le palais de la couronne » en persan, est en fait un tombeau de marbre blanc (orné de pierres semi-précieuses) érigé par l’empereur moghol Shâh Jahân en mémoire de son épouse Mumtaz Mahal, qui signifie en persan « la lumière du palais ». C’est un monument issu de l’architecture moghole.
En arrivant sur le site du Taj, on passe d’abord dans les jardins, avant d’arriver sur le parvis du monument. Pour ne pas détériorer le marbre blanc, les touristes doivent enfiler des chaussons de protection par-dessus les chaussures. Puis, on s’engouffre littéralement dans le monument, mêlés aux indiens et aux autres touristes. C’est un bordel monstre mais ça vaut le coup.
On entre alors dans une pièce assez petite finalement (par rapport à la taille du bâtiment), sombre, et on tourne autour du mausolée de l’impératrice. 2 minutes top chrono, tant le flux de touristes émerveillés est important.

L'éveil du Taj Mahal

Palais et minaret en Inde

Palais des Vents et Taj Mahal

Taj Mahal et Palais des Vents

Pour conclure ce long article, je voulais rendre hommage aux indiens avec des photos d’eux dans leurs tenues traditionnelles : saris colorés pour les femmes, turbans pour les hommes.

Les Indiens en habits traditionnels

Stéphanie

Publicités

Une réflexion sur “Voyage en Inde : le Rajasthan, l’état des rois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s